Avertir le modérateur

travailler en australie - Page 2

  • Travailler en Australie, comment faire ?

    De plus en plus de français choisissent le pays des kangourous pour effectuer un séjour linguistique combinant apprentissage de l’anglais et expérience professionnelle sur place. WORLDiPLOMA vous expose les différentes possibilités pour travailler en Australie.

    waitress-job.jpg

    Le Permis Vacances Travail : C’est le visa le plus choisi par les jeunes français qui ont entre 18 et 30 ans. Il permet d’étudier pendant une période de 4 mois maximum puis de séjourner et de travailler librement sur le territoire pendant une année renouvelable sous certaines conditions. En 2013, ils étaient plus de 20 000 à choisir cette option.

    Étudiants en Australie, sachez qu’il est également possible pour vous de vous autofinancer. En effet, le « student visa » offre la possibilité de travailler jusqu’à 20 heures par semaine pendant l’année scolaire mais aussi à plein temps pendant les vacances. Selon un récent sondage de la banque de gestion de patrimoine HSBC, l’Australie fait partie des 3 pays les plus prisés pour faire ses études au monde.

    Le Woofing : C’est un moyen de séjourner en Australie en étant hébergé gratuitement par un hôte, le plus souvent dans des fermes. En échange, vous devrez travailler pour eux : tâches ménagères, garde d’enfants, travaux agricoles, etc. Veuillez noter que vous pourrez vivre ce genre d’expérience avec un simple visa touristique vous autorisant à rester sur le territoire pendant 3 mois maximum.

    Skillselect : Pour travailler en Australie, vous pouvez aussi compter sur vos qualifications ! Le visa de travail 457 s’adresse aux personnes dont le métier manque de main d’œuvre sur place. Vous faites une demande et pourrez alors chercher un sponsor auprès d’une entreprise.
    Retrouvez la liste des métiers recherchés en Australie.

    N’oubliez pas que plus votre niveau d’anglais sera bon, plus vous aurez des chances de trouver un emploi. Pour avoir des informations sur nos séjours linguistiques en Australie, rendez-vous sur www.worldiploma.com

  • L’Australie vous plaît ? Restez-y !

    Pour beaucoup de jeunes français, le Working Holiday Visa est un moyen de travailler en Australie et pourquoi pas à long terme. Seulement dans les faits, ce visa laissant la possibilité de rester 2 ans sur place, au maximum, ne permet à tous de s’y installer.

    voyage-valise-soleil.jpg
    Si vous avez pour ambition de débuter votre carrière en Australie, il y a deux possibilités :

    - Le Post Study Work Visa : qui permet aux étudiants étrangers ayant obtenu un diplôme en Australie de rester et travailler sur place entre 2 et 4 ans. Attention, cette chance n’est pas ouverte aux étudiants en Working Holiday Visa, mais à ceux en Student Visa.

    - L’obtention d’un Sponsorship : Ce visa permet à une entreprise Australienne de vous employer pour une durée allant jusqu’à 4 ans ; pas négligeable n’est-ce pas ?
    Le meilleur moyen d’en obtenir un aujourd’hui est partir dans un premier temps avec un WHV et de travailler pour un employeur souhaitant vous garder une fois votre visa achevé.
    Attention, le Sponsorship est ouvert uniquement à des postes « qualifiés », pour lesquels l’Etat Australien souhaite combler un manque de main d'œuvre.

    Ainsi, une fois votre niveau d’anglais opérationnel, vous pourrez prétendre trouver un emploi pour lequel vous avez les compétences et les qualifications associées.Enfin, n’oubliez de montrer à votre employeur votre motivation et l’intérêt que vous portez à ce projet.

    WORLDiPLOMA, votre spécialiste des études et séjours à l’étranger.

  • Quel Job en Australie?

    L'aventure australienne attire de plus en plus de jeunes grâce à son Working Holiday Visa qui offre la possibilité aux jeunes de 18 à  30 ans d’étudier, de travailler et de voyager librement sur le territoire pendant 1 an.
    Quels sont les jobs que vous pourrez trouver sur place, en ville et à la campagne ?

    L'hôtellerie - restauration

    visuel1.jpg

    C'est le secteur qui emploi le plus de voyageurs ; il ne nécessite pas de qualifications particulières, mais une expérience reste appréciée. Le  métier le plus courant est serveur (waiter) mais on retrouve également des plongeurs, des cuisiniers etc.
    Il
    faut savoir que toute personne dont l’emploi consiste à vendre ou à être en contact avec de l’alcool doit passer une formation appelée RSA « Responsable Service of Alcool » coûtant 143$AUD (=116€) valable dans toute l’Australie (excepté Victoria et Queensland).
    Si
    vous parlez peu ou pas anglais, vous pourrez toujours trouver un poste de femme de ménage (« housekeeper » ou « room attendant »).

    La vente

    Vous
    maîtrisez la langue et êtes sociable ? Alors lancez-vous dans le commerce ! Les  ONG recherchent régulièrement des gens pour collecter des dons dans les rues.
    Vous
    pourrez également faire du porte-à-porte pour une entreprise, ou être employé dans un magasin (« shop assistant »). Enfin,  sachez que les « frenchies » sont très appréciés dans les boulangeries et magasins de prêt-à-porter; il faut cependant avoir une apparence impeccable.

    Le Fruit-picking
    C'est le
    travail le plus choisi par les voyageurs. Il ne demande pas de qualifications particulières mais seulement de la motivation car c’est un travail très physique.
    Ce métier
    est saisonnier et dépend clairement des conditions météorologiques. Certaines fermes vous rémunèrent au poids (panier, seaux), d’autres à l’heure, entre 10 et 14 $AUD (8 et 11€).

      - Go Harvest : www.goharvest.com
      - Job
    Search – Harvest Trail : www.jobsearch.gov.au/harvesttrail

    10fruit600.1.jpg

    Au pair
    Il s’agit d’un bon moyen d’être en immersion totale, de découvrir une culture, de vivre au quotidien avec les mœurs et les coutumes d’une famille. Ce job est moins avantageux financièrement (vous ne serez pas systématiquement rémunéré), mais offre un hébergement et la pension complète.

    Le Bâtiment
    Le bâtiment est un secteur qui emploi beaucoup de « Travellers » et est assez rémunérateur. Pour y travailler, il vous sera demandé la « white card », formation obligatoire, afin de connaître les principales consignes de sécurité sur un chantier de construction ; elle coûte environ 113 AUD (=93 €). snécessite pas de qualificationsz de chances de trouver rapidement. de projet étant croissant chaque année, il y a de la conccurSi vous avez déjà de l’expérience (charpentier, maçon, plombier, couvreur, etc.) vous n’aurez aucune difficulté à trouver.

    L'Australie est un pays qui a la réputation d’offrir beaucoup de travail. Attention,  le nombre de jeunes partant pour ce genre de projet étant croissant chaque année, il y a de la concurrence pour chaque poste. Plus  votre niveau d’anglais sera bon, plus vous aurez de chances de trouver rapidement.

    Pour avoir plus d'informations sur nos séjours Pack Cours + Job en Australie, rendez-vous sur www.worldiploma.com

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu