Avertir le modérateur

travailler à l'étranger - Page 4

  • Plutôt Job étudiant ou Stage ?

    Comme une grande majorité d'étudiants, vous envisagez de partir en séjour linguistique dans le but d’y vivre une expérience professionnelle. Seulement voilà, job étudiant ou Stage, comment choisir ?

    job à l'étranger,travailler à l'étranger,vivre à l'étranger,cours anglais,séjour linguistique,working holiday visa,pvt,worldiploma avis

    Le Job étudiant à l’étranger est généralement choisi par les jeunes qui partent pour un séjour de longue durée ; il permet notamment de s’autofinancer sur une partie du voyage car il est rémunéré.

    Attention, aux États-Unis, il n’est pas possible d’obtenir ce genre de contrat lors de la première année car le visa étudiant (F1) ne le permet pas.

    Le stage, lui, n’est généralement pas rémunéré mais proposé aux étudiants souhaitant avoir une expérience dans leur domaine d’études. Il permet donc d’obtenir un atout supplémentaire sur son CV que les recruteurs apprécient particulièrement.

    Dans les deux cas, une expérience comme celle-ci vous permettra d’améliorer considérablement votre niveau d’anglais. Le plus souvent, ce sont d’ailleurs les écoles de langue qui vous aident à trouver une entreprise d’accueil sur place.

    Pour avoir plus d’informations sur nos séjours Anglais + Job/Stage, rendez-vous sur www.worldiploma.com

  • Les erreurs à ne pas commettre dans un CV en anglais

    Vous partez en séjour linguistique de longue durée et vous souhaitez trouver un job étudiant sur place ? Pour cela, vous devrez rédiger un CV en anglais. 
WORLDiPLOMA vous donne quelques conseils pour ne pas faire d’erreur sur votre CV. 

    visu.png

    Même si vous ne maîtrisez pas bien l’anglais, il faut absolument éviter d’avoir recourt à un traducteur automatique. Choisissez plutôt un dictionnaire en ligne qui vous aidera à trouver la bonne expression en fonction du contexte. Par exemple, pour « grande école », ces traducteurs proposent « high school » qui signifie « lycée » au lieu de « top business school ». 

    Attention également au vocabulaire, certains mots varient entre l’anglais britannique et l’anglais américain. Par exemple, en anglais britannique on parle de « CV » alors qu’en anglais américain on utilise « resume ». 

    Accordez de l’importance à l’ordre dans lequel vous présentez les rubriques de votre CV.

    Le CV britannique, comme le CV américain sont plus tournés vers l’expérience que vers la formation.

    Les rubriques doivent donc apparaître dans l’ordre suivant :

    • Work Experience (votre expérience professionnelle)
    • Education (votre formation)
    • Special skills (vos compétences diverses comme votre maîtrise de langues étrangères)

    Si votre CV est destiné à une recherche de job aux États-Unis, ajoutez une rubrique sur vos activités extra-scolaires ou votre implication dans la vie associative. Les Américains y accordent beaucoup d’importance ! 

    N’oubliez pas d’indiquer les équivalents anglais de vos diplômes français afin que le recruteur sache à quel niveau ils correspondent: par exemple, le « Doctorat » français correspond au « PhD anglais ». 

    Vous pouvez détailler les matières abordées lors de ces formations. 

    Le CV en anglais ne doit pas obligatoirement tenir sur une seule page, vous pouvez donc ajouter plus d’informations sur vos expériences professionnelles et vos cours. 

     Maintenant il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

    Rendez-vous sur www.worldiploma.com pour consulter l’ensemble de nos séjours linguistiques. 

  • S’exiler à l’étranger, une solution pour les jeunes diplômés !

    D’après les résultats de l’étude « Baromètre de l’humeur des jeunes diplômés » réalisée par l’institut Ifop et parue le 30 Janvier 2014, l’expatriation demeure une solution de plus en plus envisagée par les jeunes diplômés. Aujourd’hui, plus d’un quart d’entre eux en recherche d’emploi sont séduits par un départ à l’étranger.

    3455650_6_3681_plus-que-la-crise-l-envie-d-ailleurs-motive_e787874af7b59dad30af1f69cbfc42d9.jpg

    Alors que le marché de l’emploi se ferme de plus en plus pour les jeunes sans expérience professionnelle particulière, l’idée de tenter sa chance ailleurs murit dans beaucoup de têtes !
    Parmi les jeunes diplômés en recherche d’emploi et qui envisagent leur avenir professionnel à l’étranger, ils seraient 60% à opter pour l’Amérique du Nord et notamment pour le Canada (37%) et les États-Unis (32%), 26% à choisir le Royaume-Uni et 18% l’Australie.

    Les principales motivations pour cette expatriation sont le fait de travailler dans un environnement culturel différent ou dans un milieu professionnel plus positif mais aussi et bien sur d’apprendre ou progresser dans la maîtrise d’une langue étrangère, être mieux rémunéré et enrichir son CV.
    La volonté d’expatriation est envisagée sur le moyen et le long terme. Pour plus d’un quart des jeunes diplômées en recherche d’emploi, elle pourrait même être définitive.

    Si vous souhaitez avoir plus d’informations dans le cadre d’un projet de séjour linguistique, contactez WORLDiPLOMA.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu